Qu’est ce qu’un cheval de course?

Le Cheval de course

• Galopeur

Le Galopeur est un cheval de course qui a des aptitudes physiques et génétiques pour courir des courses de plat ou d’obstacle sur les pistes d’hippodromes. Les galopeurs sont la plus part des pur-sang anglais. Les pur-sang anglais sont des chevaux à sang chaud ayant une vélocité importante. Le but premier d’un pur sang anglais est de courir des courses. Néanmoins le galopeur peut être autre que pur sang et être enregistré sous l’appellation AQPS. L’AQPS est un galopeur issu d’un croisement entre le pur sang anglais et selle français ou Anglo-arabe. Les galopeurs AQPS sont plus propices à courir des courses d’obstacles.

• Trotteur

Le trotteur français est une race issue de chevaux anglo-normand que l’on nommait pour certains : « carrossier ». C’est un cheval de course robuste, réputé pour sa docilité et destiné aux courses de trot. Le trotteur français doit posséder autant de qualités d’endurance que de vitesse tout en restant au trot. Les courses de trot ont deux sortes de discipline: le trot attelé (sulky) ou le trot monté.

L’allure du trotteur est mécanique et demande un entraînement très spécifique. Le trotteur devra se qualifier avant d’avoir accès aux courses. L’entraîneur devra donc choisir le moment favorable pour les tests de qualification. Le cheval de course se qualifiera en obtenant un temps imposé en fonction de son âge parcourant une distance de 1 500 ou 2 000 mètres.

Les galopeurs et les trotteurs débutent sur les hippodromes à partir de l’âge de 2 ans. Néanmoins, certains chevaux ont besoin de davantage de temps pour atteindre la maturité nécessaire à la compétition.

Les tranches d’âge d’un cheval de course :

• Le Foal

C’est un poulain né dans l’année.  Tous les poulains destinés à la course  changent d’âge au 1er janvier. C’est à dire que peut importe le moment de leur naissance, que ce soit le 15 avril ou le 30 juin, ils ont tous 1 an au 1er janvier.L’achat d’un foal demande donc une certaine patience, puisque nous sommes encore loin de la compétition. En revanche, il peut être meilleur marché qu’un poulain plus âgé, parce qu’il s’agit d’un pari sur  l’avenir ! Il est possible d’acheter un foal aux ventes d’élevage ou directement chez l’éleveurs, à l’amiable.

Le Yearling

Le yearling a un an.

A cet âge, le poulain n’est pas encore entraîné mais il est pratiquement prêt à être débourré. C’est à dire qu’il est conditionné à accepter une selle et un cavalier. Pour les plus précoces, l’attente avant une éventuelle première course est parfois de seulement six mois. On juge le yearling sur son modèle, ses origines, la façon dont il se déplace. C’est à partir de ces éléments que l’on peut évaluer son éventuelle précocité.

Toutes les gammes de prix existent à cet âge, mais de grands cracks ont été acquis yearlings pour des sommes très raisonnables.

• Cheval à l’entrainement

Le cheval de course est entraîné tous les matins pour la compétition. C’est à l’entrainement que l’on évalue sa valeur et son potentiel. C’est à cette occasion que l’on détermine ses forces et ses faiblesses. En revanche, un jeune cheval de course peut  réserver des surprises et avoir une progression spectaculaire en début de carrière entre 2 et 3 ans.

• Poulinière

Ayant terminée sa carrière de course, la fonction d’une poulinière est de donner naissance à des poulains au haras. La gestation d’une jument est de 11 mois.

• Etalon

A la fin de leur parcours sportif, les males (non-castrés) ayant gagnés de très bonnes courses auront le privilège d’obtenir le statut d’étalon et de retourner au haras. Un étalon pendant la saison de monte (février-Juin) peut saillir environ jusqu'à 150 poulinières.

Néanmoins, le trotteur français peut continuer sa carrière de course tout en étant étalon. A savoir que l’insémination artificielle est autorisée chez les trotteurs