Comment acheter un cheval de course ?

Enchères Publiques

En France comme à l’étranger, les ventes aux enchères publiques permettent d’acheter tous les types de chevaux de course à tous les âges et pour toutes les disciplines. A Deauville, Cabourg, Saint-Cloud, Vincennes, La Teste, Clairefontaine, Pornichet et Le Lion d’Angers, Arqana et Osarus offrent un large calendrier qui, de février à décembre, répond à toutes les attentes des acheteurs, de l’élevage à l’entraînement en passant par les yearlings. L’avantage de ces ventes est la sélection opérée en amont par les représentants des agences, qui ont écarté de leur catalogue les chevaux présentant des défauts rédhibitoires. L’encadrement légal des enchères apporte aussi des assurances aux acheteurs, qui doivent en échange payer. Pour ce qui concerne le marché français, une commission de 6% du prix d’achat, éventuellement reversée à leur agent, qu’il s’agisse d’un courtier ou d’un entraîneur. Même sans cet intermédiaire (lorsque l’acheteur opère seul), ce pourcentage est exigé. Il ne faut donc pas hésiter à demander conseil.

A l’amiable

Du foal, au cheval à l’entraînement, la vente privée ou à l’amiable, est la façon la plus commune d’acheter un cheval. Au cours de la visite d’un haras ou d’une écurie, le coup de foudre est possible. Il faut cependant veiller à prendre conseil, à prendre l’avis d’une tierce personne. Un achat directement chez le professionnel (vente privée ou à l’amiable) n’exclut pas une visite vétérinaire. Il faut s’assurer que le cheval envisagé n’ait pas de tare ou de handicap. Un propriétaire qui veut vendre, peut également passer son cheval en vente publique ou l’inscrire à réclamer. Néanmoins, un site comme euroceles.com peut proposer diverses possibilités d’achat intéressantes.

A réclamer

Des courses à réclamer sont au programme de la grande majorité des courses PMU. On peut donc acheter un cheval de galop ou de trot à l’issue de ces épreuves pratiquement tous les jours. Il s’agit d’un système d’enchères à partir d’une somme minimale inscrite au programme de la course.

En location

La location avec option d’achat vous permet d’essayer un cheval de course avant d’en faire un achat.
Les conditions de location sont d’ordinaire de 20% à 25% des sommes gagnées (hors primes) au profit du bailleur. Les frais d’entraînement sont à la charge du locataire mais il n’y a pas d’investissement initial, le contrat peut être rompu par le locataire à tout moment, et le prix éventuel d’achat est généralement fixé dés le début de l’association et il demeure le même quelles que soient les performances du cheval concerné.
Voir « Les modes de propriétés »